04 78 54 22 81
8e15abe4c5de16eaf946246afda36fc7.jpg

Les nouvelles formations dans nos métiers

Bien que nombreux, les métiers dans le domaine de la Sécurité / Sûreté et leurs formations sont connus de tous aujourd’hui. Cependant, l’avancement des nouvelles technologies a poussé ceux-ci à se développer, évoluer et changer. De nouveaux métiers ont émergé et donc le cursus d’apprentissage par la même occasion.

L’application des Drones de surveillances et de sécurité, la montée de la GTB-GTC, l’implication dans nos villes des Smart-Building et de la domotique nécessitent forcément de nouveaux apprentissages.

En France, nous pouvons retrouver trois principaux axes de formations :

  • La formation Interne,

  • La formation par école spécialisée

  • La formation par cursus « Classique ».

 

  • I. La Formation Interne

L’entreprise peut en effet décider de former via son « centre de formation interne » ou via la collaboration externe d’intervenant, ses employés à diverses nouvelles fonctions applicables dans leur(s) secteur(s).

Elle a pour objectif d’être formée pour ensuite être employée par l’entreprise et ainsi faire connaitre et transmettre les valeurs et la culture de celle-ci. Elle permet aussi de former ses employés sur les nouveaux axes empruntés par la structure, les nouvelles technologies, les nouvelles façons de poser, de vendre, d’installer, de configurer.

L’objectif est donc commun à tous, rester dans une continuité, en apportant un nouvel élan tant sur le plan entreprise que sur le plan salarial.

 

  • II. La Formation par école spécialisée

Ce sont les formations pour les métiers spécifiques, les écoles de drones, de domotiques (smart-building), ... ce sont donc les nouveautés réelles des formations concernant nos métiers innovants.

 

=> La Drônautique (Drones) :

L’école pixiel-formation propose par exemple l’intégralité des formations de drones.

Du pilotage basique à l’expérimentation complète via les différents outils possibles qui puissent être utilisés sur celui-ci.

 

=> La domotique :

La domotique se développe au même rythme que les technologies de l’information et de la communication. La profession de domoticien promet donc un bel avenir…

Le domoticien est un métier de plus en plus répandu et recherché. Il a pour mission de rendre la maison et les bâtiments « intelligents » au moyen de toutes les techniques que permettent les commandes à distance et les programmations : électronique, électricité, automatismes, informatique…

Etudes & Formations pour devenir Domoticien : Dans le domaine très pointu de la domotique, les diplômes sont accessibles après un bac S ou STI2D.

En Bac + 2 :

  • BTS FED - fluides-énergies-domotique option domotique et bâtiments communicants.
  • BTS SN - systèmes numériques, option B électronique et communications.
  • BTS électrotechnique.
  • DUT GEII - génie électrique et informatique industrielle.

En Bac +3 :

  • Licence professionnelle en domotique immotique.

Il existe aussi des entreprises spécialisées dans les formations domotiques, à voir aux liens suivants : http://www.formation-domotique.com/ et http://ecole-domotique.com/formation.

 

=> Le Smart-building :

Le premier parcours scolaire veut mettre des compétences numériques "au service de la ville bas carbone, durable et désirable". Il propose deux formations distinctes :  

  • Le MBA Smart Building et internet des objets, est accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+3.

  • Le MBA Smart City et management des éco-quartiers, est accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+4.


Le deuxième parcours prend en compte le besoin croissant de spécialistes dans le domaine de l’efficacité énergétique dans le bâtiment, l'industrie et la ville maîtrisant le numérique. Il comporte lui aussi deux formations : 

  • Le MBA Bâtiment intelligent et transition énergétique accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+3.

  • Le MBA Management de la performance énergétique des process, accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+4.


 

  • III. La formation Commerciale par cursus « classique» 

 

 

Le marché de la sécurité ne cesse de croître en France. Suite à une forte demande du marché, de plus en plus d’entreprises recherchent des technico-commerciaux en sécurité électronique « courant faible ».

Le commercial ou technico-commercial propose des produits adaptés au besoin de la clientèle. Homme ou femme de terrain, il rencontre régulièrement les clients de l'entreprise, analyse leurs problèmes et leurs besoins en termes de produit, de prix, et de services.

Voici les formations "scolaires" permettant de devenir un technico-commercial expérimenté.

Du bac à bac +3 :

- BAC pro vente (prospection, négociation, suivi de clientèle),
- BAC pro commerce,
- BTS NRC (négociation et relation client),
- DUT TC (techniques de commercialisation),
- Licence pro dans les domaines du commerce et de la vente,
- Diplôme d'école consulaire dépendant des Chambres de Commerce et d‘Industrie (CCI).

 

  • IV. Les autres dispositifs disponibles

Au-delà de ces formations spécifiques, il reste la possibilité d’activer ses crédits de formations obtenu par le cumul du travail. Anciennement le DIF « Droit Individuel à la Formation » c’est aujourd’hui le CPF « Compte Personnel de Formation ». Il s'agit de formations permettant notamment :

  • D’acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.),

  • Ou d'acquérir le socle de connaissances et de compétences,

  • Ou d'être accompagné pour la validation des acquis de l'expérience (VAE),

  • Ou de réaliser un bilan de compétences,

  • Ou de créer ou reprendre une entreprise.

 

EN RÉSUMÉ

Il est donc aujourd’hui important de se tourner vers l’avenir, les nouveaux axes de la Sécurité-Sûreté deviennent de plus en plus nombreux, et pour ne pas être dépassé, se tourner vers les formations possibles. La jeunesse émergente sera l’atout principal pour réussir le tournant de la nouvelle technologie. 

 

Actualités

Inscriptions