8e15abe4c5de16eaf946246afda36fc7.jpg

Une évolution inéluctable : La Convergence des Métiers

 

Celui qui n’avance pas, recule. Pourquoi commencer par cet adage, parce que dans nos métiers de la Sûreté-Securité en particulier, le monde bouge et nous le constatons ne serait ce que par les regroupements, rachats, mais aussi disparitions d’entreprises. La grande révolution actuelle est technologique et la convergence des systèmes est actée.

Seule la sécurité (incendie) reste à part – en tout cas pour le moment - compte tenu de la règlementation actuelle, et ce quand bien même si celle-ci utilise des moyens de communication souvent communs aux autres activités.

Concernant la sureté (contrôle d’accès, protection périphérique et périmétrique, détection d’intrusion, vidéoprotection, …), celle-ci doit désormais s’intégrer dans un ensemble plus complexe appelé le BMS, Building Management System dans lequel nous retrouverons toutes les autres constituantes du bâtiment :alimentations (CFo-CFa), éclairage, eau, HVAC, …).

Le tout coordonné par des outils de supervision permettant , le contrôle (mesures, états, alarmes, …) et la régulation, via des protocoles tels que BACnet, Lonworks, KNX, LON, M-Bus, Wireless M-Bus, LoRAWAN, ModbusRTU, ModbusTCP, DALI, TIC … eux-mêmes amenés à évoluer.

Ce premier constat nous emmène vers le second : l’évolution des métiers et compétences requis pour « coller » au marché. Vision et compréhension des évolutions technologiques, adaptation à cet environnement mouvant et incertain (rappelez-vous « VUCA »), sont les clés de l’adaptation et de la progression (sinon de la survie … ). Quelques grands groupes – par leur puissance de feu - proposent déjà une majorité de ces constituantes et construisent désormais l’avenir du bâtiment non pas dans sa structure, mais dans son fonctionnement.

Les fabricants quant à eux devront prévoir l’intégration de leurs produits dans ces nouveaux « systèmes », faute de quoi ils disparaitront. Il en est de même des installateurs qui devront être capables d’intégrer « leur partie » à « l’ensemble », faute de quoi, ils se contenteront (s’ils survivent) de devenir de simples « poseurs de câble ». Le métier d’intégrateur a là toute sa place, du moment qu’il conçoit cette activité à réellement intégrer (au sens le plus noble et complexe) les systèmes, et non pas simplement les assembler ou superposer.

Là encore les compétences requises (pour toutes les fonctions opérationnelles de l’entreprises) évoluent naturellement vers les milieux de l’informatique et des réseaux.

C’est pourquoi, chez SECURE Conseil, nous ouvrons depuis quelques années – progressivement - nos compétences, champs d’actions, et recrutements vers ces autres secteurs d’activité ainsi que vers les métiers et entreprises de l’intégration des systèmes .

Contactez-nous pour en savoir plus

 

A.D.

Actualités

Inscriptions

Partager cette page