8e15abe4c5de16eaf946246afda36fc7.jpg

Réussir l’intégration d’un nouveau Collaborateur – les réflexes à adopter !

C’est la dernière phase du process de recrutement : l’intégration du candidat sélectionné. Vous, Entreprises, Acteurs des Ressources Humaines et même vous les Opérationnels N+1, vous le savez sans doute cette étape est essentielle et il est important de ne pas la négliger. C’est une étape qui permet de créer du lien et de fidéliser votre nouvelle recrue à votre culture d’entreprise.

 

Il est nécessaire de respecter quelques phases « clés » afin de mettre toutes les chances de son côté pour réussir l’intégration d’un nouvel embauché. L’objectif est que ce nouveau Collaborateur se sente bien accueilli par l’entreprise et accompagné tout au long de ce processus, afin qu’il soit à son aise pour être efficace et opérationnel dans les meilleurs délais. En 1er lieu, il doit prendre connaissance :

- de l’entreprise (sa culture, ses codes, ses process…),

- de ses collègues de travail,

- de son poste et de ses missions (présentation de sa définition de fonction).

 

Mais ceci ne suffit pas. Il s’agit en effet d’établir un véritable parcours d’intégration, préparé en amont avec ses collègues et/ou les différents services de l’entreprise. Tout doit être prêt à son arrivée. Voici un exemple de quelques étapes « clés » :

- régler les détails administratifs (contrat, clés, badges, mutuelle…),

- préparer son espace de travail (fournitures, ordinateur, bureau…),

- préparer sa 1ère journée (accueil, déjeuner en équipe…),

- présenter son parcours d’intégration et lui transmettre un dossier d’accompagnement (livret d’accueil) où il retrouvera tous les documents pour l’aider dans son démarrage de poste,

- organiser les formations nécessaires à la bonne prise en main de son poste,

- réaliser des bilans d’étape, afin d’échanger librement sur les points d’avancement, les difficultés rencontrées ou les besoins de formations complémentaires.

Ces quelques étapes ne sont pas exhaustives…il est surtout essentiel d’être le plus clair possible avec le nouvel entrant : privilégiez des infos claires, concises sous formes de « bullet points » (afin de ne pas noyer le salarié), reprenant les principales procédures internes, les rôles et responsabilités de chacun…

Il s’agit avant tout de rassurer et donner confiance au nouveau collaborateur qui, en retour, pourra optimiser son potentiel pour mener à bien sa mission.


 

 F.M.

Actualités

Inscriptions

Partager cette page