Candidat fantôme

 

Ne prenez pas peur, ce n’est pas un candidat qui vient vous hanter 😉, quoi que !

 On parle de plus en plus de ce phénomène qu’est le « ghosting » en recrutement. Vous vous demandez mais qu’est-ce encore que cela ? C’est un concept issu des sites de rencontres, et qui s’applique au recrutement désormais. Il consiste à faire disparaître son profil du jour au lendemain et devenir injoignable, sans plus jamais donner de nouvelles.

Vous me direz qu’une entreprise qui ne donne pas de retour aux candidats suite à des entretiens est monnaie courante… mais aujourd’hui la tendance s’inverse !

 Ce phénomène s’explique par un marché redevenu dynamique et une pénurie de talents ; outre le contexte économique favorable, le rapport au travail a évolué. Les candidats ont le choix et sont donc de plus en plus exigeants. Autre explication possible : afin d’éviter le conflit ou le malaise, ils disparaissent…

 
 

Le « ghosting » a des conséquences importantes lors d’un processus de recrutement lorsque le candidat short-listé est un candidat « fantôme ». Mais il peut en avoir aussi pour le candidat adepte de cette pratique, avec le risque de se faire « blacklister » des cabinets de recrutement ou des entreprises.

 Comment limiter ou éviter la disparition du candidat ?

Dès le premier contact avec le candidat, une communication claire et transparente sur le poste à pourvoir, le process de recrutement est indispensable.

 L’expérience recrutement du candidat mais aussi la phase d’intégration en entreprise sont les clés de la réussite d’un recrutement. Vous devez expliquer et détailler toutes les phases du recrutement au candidat et le tenir informé à chaque étape. Le candidat saura ce que vous attendez de lui et pourra s’engager et ne pas disparaitre même après la signature de son contrat ou durant sa période d’essai.

 

Le mot d’ordre est donc : communiquez !!!

 

 

Actualités

Inscriptions

Partager cette page