La validation d’acquis, pour qui ? Pourquoi ? Pour quand ?

Définition : la VAE, validation des acquis de l’expérience, a pour but d’obtenir un diplôme ou une certification professionnelle dans sa totalité ou en partie.

Son objectif est de valoriser les compétences acquises au long du parcours professionnel, elle s’adresse à toute personne qui souhaite valider un diplôme ou certification professionnelle en lien avec son expérience (l’expérience devant être d’un an au minimum).

Au-delà du diplôme, la VAE a également pour vocation de permettre aux candidats d’accéder à de nouveaux projets professionnels.

Afin d’accéder à la VAE, il est essentiel de créer un dossier de recevabilité contenant la nature de la demande, la certification professionnelle souhaitant être obtenue, la situation du candidat, le niveau de formation obtenu et l’expérience en rapport direct avec la certification visée.

Lors de la mise en place du projet, un conseiller est présent afin d’accompagner les candidats dans la mise en place de leur dossier de candidature.

 

La session d’évaluation avec le jury : à partir du dossier de validation et, selon la certification, une mise en situation professionnelle, le jury évalue les compétences acquises au cours de l’expérience du candidat. Il vérifie que ses compétences correspondent à celles qui sont exigées par l’organisme certificateur.

L’entretien permet au jury de disposer de compléments d’informations.

Que se passe-t-il après l’entretien avec le jury ? Deux options sont possibles :

  • La validation totale du dossier, la certification est obtenue après l’examen.
  • La validation partielle, l’obtention d’une partie de la certification. Le jury identifie les aptitudes, compétences et connaissances qui feront l’objet d’une évaluation complémentaire nécessaire à l’obtention du diplôme.

Le financement de la VAE :

  1.  La VAE est à l’initiative de votre employeur (avec votre accord) Votre employeur peut vous proposer de prendre en charge votre démarche de validation des acquis dans le cadre du plan de développement des compétences de votre entreprise. Ces dépenses couvrent : • - votre rémunération ; • - les frais afférents aux actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience : les frais de procédure et d’accompagnement. Lorsque la VAE est financée par votre employeur dans le cadre du plan de développement des compétences, une convention doit être conclue entre vous, votre employeur, et l’organisme ou chacun des organismes qui intervient en vue de votre validation des acquis de l’expérience. La signature de la convention tripartite atteste de votre consentement à l’action de VAE.

  2. La demande de VAE relève de votre initiative dans le cadre du compte personnel de formation (CPF). Les actions d’accompagnement à la VAE sont éligibles au CPF. Vous pouvez suivre l’action d’accompagnement à la VAE en dehors de votre temps de travail. Dans ce cas, votre rémunération n’est pas affectée par le suivi de la formation puisque vous ne vous absentez pas de votre poste de travail. En revanche, pour le temps passé en accompagnement VAE, vous ne percevez aucune indemnisation particulière. Par ailleurs, vous bénéficiez de la législation de la Sécurité sociale relative à la protection sociale (maladies professionnelles et accident du travail).

La demande de VAE relève de votre initiative et est effectuée hors temps de travail. Vous pouvez décider de faire une VAE hors de votre temps de travail et donc sans demander d’autorisation d’absence à votre employeur. Vous devrez en assumer le financement sauf à utiliser votre CPF.

Source :

http://www.vae.gouv.fr/espace-ressources/fiches-outil/financer-une-demarche-vae-particuliers.html

Plus d’informations sur la VAE : https://eduscol.education.fr/cid47151/obtenir-un-diplome-ou-un-titre-par-la-vae.html

https://www.formulaires.service-public.fr/gf/getNotice.do?cerfaNotice=52160&cerfaFormulaire=12818

https://www.education.gouv.fr/la-validation-des-acquis-de-l-experience-vae-3077

 

Actualités

Inscriptions

Partager cette page