04 78 54 22 81
8e15abe4c5de16eaf946246afda36fc7.jpg

Middle management

Un « Middle Manager » c'est quoi ?

En fait le middle Manager est le rouage indispensable entre le moteur (tête) et les roues (jambes) de l'entreprise.

Cette courroie de transmission est et reste une des fonctions clés de l'entreprise, même si la tendance est d'en minimiser la dimension, le rôle et l'impact tant pour des raisons économiques que pour certains d'obtenir une prise directe envers les équipes dites « terrain ».

L’Équipe de Direction, ou Management, a pour mission dans l'entreprise de donner les orientations, les objectifs, la stratégie, … mais c'est au middle management – situé entre le marteau et l'enclume – de faire en sorte que ces directives soient mises en œuvre et appliquées par les forces vives que sont celles – le plus souvent - du terrain (qu'elles soient commerciales, techniques, ou support).

La dimension d'animation, de pilotage d'équipe, de motivation, ... est donc fondamentale dans les capacités et dans les missions du middle Manager. Toute la complexité de la mission de notre middle Manager est donc de savoir comprendre et interpréter « ce qui vient du dessus » pour retranscrire, le traduire, le faire comprendre et le faire faire « à ceux du dessous » (en tout cas dans le schéma hiérarchique pyramidal classique). Cela en maintenant en permanence à l'esprit des équipes les obligations d'atteinte des objectifs.

Dans les années 80, les anglo-saxons nous ont apporté les principes d'organisation matricielle qui avait en fait principalement la mission d'organiser des « projets transverses ». Mais l’interprétation et l’exagération qui en a souvent été faite, eurent pour résultat pour la hiérarchie de se défausser et aux équipes opérationnelles de ne plus savoir à qui reporter (ce qui – à l'occasion – a pu en arranger certains, et a favorisé dans certains cas l'émergence d'un « sens politique » aigu en entreprise).

Le middle Manager, pour accomplir ses missions, doit donc impérativement se référer à un N+1, et se voir expliquer clairement les objectifs assignés par sa hiérarchie afin de pouvoir les assimiler pleinement et se sentir non seulement impliqué mais aussi se les approprier (ownership).

Il ne faut pas non plus oublier que – rarement – l'on « naît » middle Manager, le plus souvent « on le devient » par une évolution interne du terrain (attaché commercial, technico-commercial, technicien, …) vers un niveau hiérarchique supérieur (chef de vente, chef d'équipe, superviseur, …) grâce à ses propres résultats et à sa volonté de grandir dans l'entreprise. Mais trop souvent cette évolution n'est ni préparée, ni accompagnée.

Une des grandes difficultés rencontrée par le (nouveau) middle Manager est ainsi le manque de suivi, d'accompagnement, de reconnaissance – et parfois de soutien - tant par sa hiérarchie, que par ses collaborateurs ce qui peut être à la base de nombreuses tensions, voire échecs.

Pourtant, dans la plupart des cas, le middle Manager, soutenu et motivé, fera des prouesses, se sentira épaulé et saura ainsi donner toute son énergie et son enthousiasme auprès de ses propres équipes et participera ainsi pleinement à la bonne réalisation des objectifs assignés.

 

Partager cette page

Actualités

Dernières offres

Inscriptions